S’il y a une particularité dans mon cheminement académique, c’est à quel point j’ai rencontré des gens. Faire une université par an, parfois dans une ville différente, c’est un excellent entraînement de socialisation, de travaux d’équipes, de contact humain. Je découvrais non seulement mon intérêt pour la création d’univers (écriture, design de jeux et niveaux, dessin), mais je le faisais en rencontrant des gens, en partageant et en écoutant les histoires des autres. Je gagnais en richesse de savoir, mais aussi en rencontres.

Du côté plus expériencielle, j’ai toujours joué entre les deux sphères, celle de l’imaginaire et du rationnel. La créativité et l’étude théorique. Inventer et comprendre l’invention. Le design de jeux et de niveaux sont pour moi le Saint Graal: la fusion de ces deux sphères. Grâce à mon parcours, je suis en mesure de créer mes propres univers sur le plan visuel et fonctionnel. En plus, mon écoute et ma personnalité coloré font de moi un bon collègue et aussi un... «entertainment value» (selon ma professeure de formation).